QU’EST-CE QUE L’ECZÉMA?

L’eczéma est une affection inflammatoire chronique de la peau, caractérisée par une sécheresse cutanée et des plaques rouges qui démangent intensément.

Ces plaques peuvent suinter, s’écailler, former des croûtes ou durcir. Les symptômes vont de légers à graves, et l’affection peut altérer la qualité de vie. L’eczéma peut se manifester partout sur la peau et est souvent présent au niveau des muscles fléchisseurs (le creux des coudes ou le derrière des genoux).

Il y a plusieurs formes d’eczéma, la plus courante étant l’eczéma atopique. Le mot « atopie » se rapporte à une tendance héréditaire à l’eczéma, à l’asthme et à la rhinite allergique (rhume des foins). Les personnes eczémateuses peuvent aussi présenter une autre maladie atopique.

QUELLES EN SONT LES CAUSES?

Certains facteurs génétiques, immunologiques et environnementaux jouent un rôle dans l’eczéma.

L’eczéma peut disparaître et réapparaître, et migrer sur le corps; alors qu’une lésion disparaît, une autre peut survenir. Telle est la nature chronique de l’affection. Lorsque le cycle inflammatoire de la peau reprend, une poussée surgit. Contrairement à la croyance populaire, les aliments ou les allergies alimentaires ne sont pas responsables de l’eczéma, quoique certains aliments puissent contribuer à la survenue d’une poussée aiguë.

TYPES D’ECZÉMA

Il existe plusieurs types d’eczéma. Voici une description détaillée de chacun d’eux:

ECZÉMA ATOPIQUE

L’eczéma atopique est la forme la plus commune d’eczéma et est étroitement lié à l’asthme et au rhume des foins (eczéma, asthme et rhume des foins forment la triade atopique). Il touche à la fois les enfants et les adultes, et est généralement héréditaire. L’un des symptômes les plus courants de l’eczéma atopique est la démangeaison (prurit), qui peut devenir presque insupportable. D’autres symptômes incluent la sécheresse de la peau, la rougeur et l’inflammation. Des démangeaisons constantes peuvent aussi entraîner un fendillement de la peau, ce qui la rend vulnérable face aux infections. En présence d’eczéma infecté, la peau peut craquer et suinter, et des pustules peuvent se former. Les traitements incluent des agents émollients pour garder l’hydratation de la peau et des corticostéroïdes pour réduire l’inflammation.

ECZÉMA DE CONTACT ALLERGIQUE

L’ECA survient lorsque le système immunitaire de l’organisme réagit à une substance à la suite d’un contact avec la peau. La réaction allergique se manifeste pendant un certain temps à la suite de contacts répétés avec la substance. Par exemple, une réaction allergique peut survenir en présence de nickel, qui entre souvent dans la composition des boucles d’oreilles, des boutons-pression sur les camisoles de bébés, des boucles de ceintures et des boutons de jeans. Des réactions peuvent aussi survenir après un contact avec d’autres substances comme des parfums ou du caoutchouc. Dans le but de prévenir les réactions récurrentes, il vaut mieux éviter tout contact avec tout ce qui, à votre connaissance, provoque une éruption cutanée.

DERMATITE DE CONTACT IRRITANT

Il s’agit d’un type d’eczéma causé par des contacts fréquents avec des substances du quotidien, comme des détergents et des produits chimiques, qui irritent la peau. Il se manifeste le plus souvent sur les mains d’adultes et peut être prévenu en évitant les irritants et en gardant la peau hydratée. Il touche communément les patients qui présentent un eczéma atopique.

DERMATITE SÉBORRHÉIQUE INFANTILE

Affection qui touche les bébés de moins d’un an, dont la cause exacte est inconnue. Aussi appelée « calotte séborrhéique », elle apparaît généralement d’abord sur le cuir chevelu ou les fesses et se répand rapidement. Bien que ce type d’eczéma puisse paraître déplaisant, il ne cause ni douleur ni démangeaisons et n’incommode pas le bébé. Habituellement, il disparaît en quelques mois, mais l’utilisation de crèmes hydratantes et d’huiles pour le bain peut l’éradiquer plus rapidement.

DERMATITE SÉBORRHÉIQUE DE L’ADULTE

Elle touche typiquement les adultes âgés de 20 à 40 ans et apparaît généralement sur le cuir chevelu sous forme de pellicules légères, mais peut s’étendre au visage, aux oreilles et à la poitrine. La peau devient rougeâtre, enflammée et squameuse. On croit que cette affection est causée par la prolifération d’une levure. En présence d’infection, un traitement par un antifongique en crème peut s’imposer.

ECZÉMA VARIQUEUX

L’eczéma variqueux se manifeste sur les jambes des personnes d’âge moyen ou avancé, en raison d’une mauvaise circulation sanguine. La peau entourant les chevilles est généralement touchée, prenant un aspect tacheté. Des démangeaisons et de l’inflammation apparaissent également. On le traite avec des crèmes émollientes et des corticostéroïdes. En l’absence de traitement, la peau peut se détériorer et former un ulcère.

ECZÉMA DISCOÏDE

Touche généralement les adultes et survient soudainement. Ce type d’eczéma est caractérisé par la présence de quelques lésions rougeâtres, de la grosseur d’une pièce de monnaie, habituellement sur le tronc ou les jambes inférieures. Ces lésions deviennent prurigineuses et peuvent suinter. Le traitement de l’eczéma discoïde comprend généralement des crèmes émollientes (et des corticostéroïdes au besoin).

DYSFONCTIONNEMENT DE LA BARRIÈRE CUTANÉE

La peau est une barrière contre le monde extérieur. Plutôt imperméable, elle empêche les éléments et les bactéries d’envahir les appareils et les organes internes de notre organisme.

Chez les patients atteints d’eczéma atopique, cette barrière ne fonctionne pas bien. Cela signifie que la barrière cutanée est endommagée, perd son humidité et peut permettre aux bactéries de proliférer et de s’introduire dans l’organisme (ce qui cause des infections bactériennes sur la peau). La perte de l’humidité entraîne le dessèchement et les gerçures cutanés. La prise en charge de l’eczéma a pour but de restaurer l’humidité et de créer une barrière pour protéger la peau. C’est pour cette raison que les hydratants peuvent être bénéfiques.

POUSSÉES ET ÉLÉMENTS DÉCLENCHEURS

Les poussées peuvent être causées par des irritants environnementaux, ou « éléments déclencheurs », par exemple certains savons, détergents pour la lessive ou déodorants, les fibres de tapis ou la poussière.

Il arrive toutefois qu’une poussée survienne sans aucune cause apparente. Un environnement surchauffé, une transpiration surabondante, un trop faible taux d’humidité, certains aliments et le stress peuvent aussi contribuer aux poussées. Quand la peau est irritée par l’un de ces facteurs, elle démange, ce qui pousse la personne concernée à se gratter. Le grattage aggrave l’affection, et la peau devient enflammée et rougeâtre, ce qui augmente les démangeaisons. On appelle ce phénomène le « cycle démangeaisons-grattage »; il peut s’aggraver et entraîner des douleurs.

QUELS SONT VOS ÉLÉMENTS DÉCLENCHEURS?

Regardez autour de vous et écrivez tout ce qui pourrait contribuer à la survenue d’une poussée. Par exemple, avez-vous une poussée ou une exacerbation de l’eczéma quand vous portez un chandail en particulier? Est-ce que votre eczéma s’aggrave en hiver? Vous grattez-vous lorsque vous faites l’entretien ménager? Est-ce que les parfums vous irritent la peau? Utilisez ce tableau pour repérer vos propres éléments déclencheurs.

PRÉVENTION

La maîtrise des facteurs environnementaux peut aider à minimiser la survenue des poussées. En minimisant ou en éliminant vos éléments déclencheurs, vous pouvez réduire le nombre de poussées. Ce qui peut être frustrant dans l’eczéma, c’est que des poussées peuvent survenir même si vous évitez diligemment les éléments déclencheurs et prenez soin de votre peau. Le fait de garder votre peau hydratée est votre principal moyen de défense contre l’eczéma.

ALLERGIES ALIMENTAIRES

Certains aliments peuvent déclencher une poussée, tout comme d’autres facteurs environnementaux. Cette réaction peut survenir en mangeant l’aliment déclencheur ou lors du contact avec celui-ci au moment de le préparer ou de le consommer (sur les mains et autour de la bouche). Il est important de noter que les allergies alimentaires ne causent pas l’eczéma. Cependant, certains aliments peuvent déclencher une poussée. Il n’est pas recommandé d’adopter un régime d’élimination ou d’éviter certains aliments ou tout un groupe alimentaire pendant de longues périodes sans avoir d’abord consulté un médecin ou un allergologue pour confirmer la présence d’une allergie alimentaire. En cas d’allergie soupçonnée à un aliment, il faut consulter un allergologue.

Les tests cutanés d’allergie peuvent fournir des indices sur les allergies alimentaires et environnementales. Cependant, les patients atteints d’eczéma atopique obtiennent un taux élevé de faux résultats positifs, car le fait de se gratter pendant le test peut causer une inflammation, qui peut être interprétée incorrectement comme une réaction allergique. L’utilisation d’antihistaminiques peut aussi influer sur l’efficacité des tests allergiques. Consultez votre allergologue au sujet de l’eczéma et des traitements médicaux avant de passer un test.

EXISTE-T-IL UN TRAITEMENT CURATIF CONTRE L’ECZÉMA?

L’eczéma atopique est une affection chronique et récurrente caractérisée par des périodes de « poussées » (plaques actives ou nouvelles d’eczéma : rougeâtres, squameuses et/ou surélevées) et de rémission (lorsque l’eczéma n’est pas actif). Certaines personnes semblent toujours présenter des lésions actives. Il n’existe aucun remède définitif contre l’eczéma, bien que les patients puissent arriver à très bien le maîtriser et à vivre sans trop d’inconfort.

QUALITÉ DE VIE

Lorsqu’un membre de la famille est atteint d’eczéma, la famille entière en est touchée. La routine de bains et d’hydratation à suivre rigoureusement, la surveillance constante de l’affection, les changements à apporter au mode de vie pour éviter les éléments déclencheurs et les nuits blanches peuvent grandement nuire à la qualité de vie de tous les membres de la famille.

COMPLICATIONS

Les infections cutanées, l’eczéma herpétiforme, la névrodermite et les troubles oculaires sont des exemples de complications de l’eczéma.

INFECTIONS CUTANÉES

Le grattage associé à l’eczéma peut endommager la peau et laisser des plaies ouvertes qui peuvent s’infecter. L’infection peut être bénigne ou plus grave. Consultez un médecin en présence d’enflure, de douleur ou de suintement des plaques d’eczéma, ou si des croûtes se forment sur celles-ci.

ECZÉMA HERPÉTIFORME

On appelle eczéma herpétiforme une peau infectée par le virus de l’herpès simplex (celui qui cause le bouton de fièvre). Les symptômes peuvent inclure des cloques ou des plaies douloureuses remplies de pus ou de liquide, pouvant s’accompagner de fièvre, de fatigue ou de ganglions tuméfiés. Il importe de traiter rapidement, car l’infection risque de se propager aux yeux ou aux organes internes et d’entraîner des problèmes sérieux.

Il faut user de prudence en présence d’une personne présentant un bouton de fièvre
(« feu sauvage »); les baisers et les contacts directs avec la peau doivent être évités. Il convient de prendre des précautions additionnelles avec les nourrissons et les enfants, surtout s’ils ont des lésions d’eczéma ou des plaies ouvertes sur la peau. Il arrive que le virus de l’herpès simplex soit mortel chez les nourrissons et les jeunes enfants. Si vous avez des inquiétudes à ce sujet, consultez un médecin sans tarder.

NÉVRODERMITE

Avec le temps, le grattage et les démangeaisons cutanées peuvent augmenter la sensation de prurit, ce qui peut entraîner une névrodermite (lichen simplex chronique). Les régions de la peau qui sont fréquemment grattées s’épaississent, et des plaques peuvent être plus rouges et foncées que le reste de la peau. Le grattage persistant peut entraîner un changement permanent de la couleur de la peau. Consultez un médecin en cas de démangeaisons intenses ou de changements notables de la couleur de la peau.

TROUBLES OCULAIRES

Dans de rares cas, une forme grave de dermatite atopique peut entraîner des troubles oculaires pouvant potentiellement causer des dommages permanents aux yeux. Consultez un médecin en présence de larmoiement, d’inflammation autour de l’œil ou d’écoulement oculaire.