Demandez à un spécialiste : Santé mentale et COVID-19

Q : La COVID-19 m’inquiète – comment puis-je composer avec le stress entourant cette situation sans aggraver mon eczéma?

R : La SCE a invité le Dr Shawn Reynolds, psychologue et lui-même atteint d’eczéma, à nous faire profiter de son expertise sur le sujet.

« Les personnes atteintes d’eczéma savent très bien que l’eczéma peut parfois être aggravé par le stress et l’anxiété. Ces sentiments peuvent malheureusement déclencher une poussée, et nuire à notre capacité de prendre en charge nos symptômes de façon optimale.

Nous avons rarement vécu un événement d’une telle portée mondiale. Il pourrait s’agir du plus grand événement à l’échelle planétaire que la plupart d’entre nous aient vécu. Tout le monde ressent un certain stress en ce moment. Nous nous inquiétons à propos de notre propre santé, de celle de nos amis et proches, et de la santé des gens dans le reste du monde. Nous stressons en raison de notre emploi, de l’école, des événements importants de notre vie que nous manquons, et de l’avenir en général. Ce stress et ces inquiétudes peuvent nous rendre plus irritables, fatigués, anxieux et tristes.

La bonne nouvelle, c’est que nous ne sommes pas seuls à éprouver ces sentiments, et qu’il y a des choses que nous pouvons faire pour mieux composer avec ceux-ci :

  1. Interagissez avec les autres : En cette période d’éloignement physique, cela peut paraître difficile, mais il y a des moyens d’établir des liens significatifs avec quelqu’un sans être dans la même pièce. Déterminez qui de votre entourage sont capables d’être à l’écoute et donnent de bons conseils. Communiquez avec eux par téléphone, vidéoconférence ou par texte, après avoir déterminé le moyen qui fonctionne le mieux pour vous. Par exemple, si vous êtes une personne introvertie, il peut être suffisant de communiquer avec vos amis par texte ou par téléphone. Si vous êtes extravertie et que les sorties vous manquent, les outils comme la vidéoconférence peuvent aider à combler un besoin d’interagir avec des humains et de créer un contact physique. Il peut-être une bonne idée de communiquer chaque jour avec une personne qui ne vit pas avec vous, d’une manière quelconque. Il est aussi mieux de le faire d’une façon personnelle comme par téléphone ou par texte, plutôt que via les médias sociaux.
  2. Bougez : Essayez de faire suffisamment d’activité physique, ou même juste de prendre du soleil, tout en respectant l’éloignement physique. Faire des marches, participer à une séance d’activité physique sur YouTube ou suivre un cours de yoga en diffusion continue en direct peut vous remonter le moral et alléger votre stress.
  3. Soyez indulgent : Soyez plus indulgent envers les autres – et vous-même – en cette période. Si vous êtes parent, des choses comme le temps additionnel que passent vos enfants devant un écran, vos efforts pour accomplir votre travail tout en faisant l’école à la maison et pour tenter de faire respecter un horaire d’activités productives à vos enfants pourraient augmenter votre stress. Une bonne solution est de pratiquer le « parentage d’aéroport » : imaginez que vous voyagez avec votre famille et que vous êtes dans un aéroport. Dans un tel scénario, vos attentes sont généralement moins élevées, car votre objectif est de garder tout le monde heureux, calme et en sécurité. En adoptant cette approche, nous sommes plus indulgents envers nous-mêmes et réalisons que, bien que les choses ne soient pas parfaites, les membres de la famille passent du temps de qualité ensemble. Le fait de diminuer nos attentes peut aussi aider à alléger notre stress, qu’on soit ou non parent – de simples gestes comme le fait de se vêtir chaque matin ou de maintenir une routine quotidienne (comme celle des bains et de l’hydratation pour atténuer les symptômes d’eczéma) peuvent aider. Le fait d’être indulgent envers nous-mêmes est une forme de soin personnel et est une excellente stratégie d’adaptation.
  4. Retournez à l’essentiel : Si votre stress et votre eczéma augmentent, il pourrait être utile de cibler et de consigner ce qui a fonctionné dans le passé, aussi simples ou évidents que ces gestes puissent paraître. Est-ce que le fait de mettre un hydratant plus souvent pendant la journée a déjà aidé votre peau? Suivez-vous votre plan de traitement médicamenteux à la lettre? Si vous avez déjà connu des améliorations dans le passé, avez-vous cessé d’utiliser des stratégies qui ont déjà bien fonctionné? Si vous vous grattez, est-ce que de garder vos ongles lisses et courts ou d’utiliser une balle de stress ou une autre technique de distraction a déjà été profitable? Le fait de mettre ces idées sur papier pourrait vous aider à voir la situation plus clairement ou à avoir un meilleur sentiment de contrôle.

Le positif dans tout ça, c’est qu’il y a actuellement plus de fournisseurs de soins qui offrent des traitements et des consultations au moyen de vidéos ou de téléconférences. Ces services rendent plus accessibles les soins de santé, en particulier pour les gens qui vivent en régions éloignées. On constate aussi une plus grande compréhension et plus d’indulgence envers ceux qui travaillent de la maison, un allègement des attentes quant à la productivité, la possibilité d’horaires flexibles – ce qui, on l’espère entraînera une meilleure compréhension envers ceux qui vivent avec une maladie chronique comme l’eczéma.

Bien que ces suggestions visent à alléger les sentiments de stress et d’anxiété, il faut garder à l’esprit que si vous ressentez de la tristesse, de la dépression ou de l’anxiété qui ne s’améliorent pas ou qui interfèrent avec votre capacité à accomplir vos activités quotidiennes, consultez votre fournisseur de soins. »

La SCE remercie le Dr Shawn Reynolds, Ph. D., psychologue agréé (AB) pour sa généreuse contribution et son soutien continu. Le Dr Reynolds pratique la psychologie dans la région d’Edmonton.